L’enduit de façade est appliqué sur les supports en parpaing pour boucher les anfractuosités. C’est un moyen idéal pour cacher sans difficulté les défauts tels que les joints entre les parpaings utilisés. De nombreuses matières telles que la terre sont utilisées pour réaliser un enduit de terre sur du parpaing de béton. Voici quelques étapes à suivre pour préparer et appliquer un enduit de terre sur un support en parpaing de béton. 

Étape 1 : humidifier le support en parpaing de béton 

Le parpaing de béton est une matière dotée d’une forte porosité. Il est donc recommandé de bien l’humidifier avant de réaliser l’enduit de terre. L’objectif est d’éviter que l’enduit ne s’assèche trop vite une fois appliqué sur le support. 

A lire aussi : En quoi le bicarbonate de soude est-il utile chez les animaux ?

Généralement, pour avoir une humidification suffisante du parpaing, il faut le mouiller la veille en soirée et le lendemain matin. Ainsi, le support est humide, mais pas trop non plus. L’arrosage du support en parpaing de béton se fait avec un tuyau d’arrosage ou avec un pulvérisateur. L’ensemble du mur devra être humide la veille de l’opération.

Étape 2 : préparer l’enduit de terre pour l’appliquer au support en parpaing de béton 

Le second volet de la préparation consiste à fabriquer l’enduit de terre. L’enduit de terre est apprécié en raison de sa beauté et de la sensation agréable qu’il procure au toucher. Il est source de sérénité et assure une isolation acoustique idéale. 

Cela peut vous intéresser : L'externalisation du recrutement, est-ce une bonne idée ?

La terre permet de réguler l’hygrométrie et absorbe les odeurs désagréables. Par ailleurs, les enduits de terre, grâce à leur inertie, régulent parfaitement la température dans les infrastructures. Autrement dit, ils fournissent de la chaleur en hiver et dégagent de la fraîcheur en été.

Les éléments principaux de la préparation de l’enduit de terre sont le sable bien choisi au préalable et l’eau. D’autres composantes telles que la paille pourraient être ajoutées pour une solidité plus accrue. Le sable de terrassement tamisé et débarrassé des cailloux est celui qui est le plus utilisé. 

La préparation de l’enduit de terre se fait au malaxeur ou à la bétonnière. Avec des brouettes, des seaux ainsi que de grandes poubelles, le mélange pourra être transporté vers le lieu de l’opération. Il faudra impérativement s’assurer d’obtenir une pâte bien onctueuse, qui ne soit ni trop ferme, ni trop collante. Pour cela, l’astuce est de faire attention à la quantité d’eau employée dans la préparation. 

Étape 3: application de l’enduit de terre et peaufinage de l’opération

Le mur est humide et l’enduit de terre est prêt ? Il est temps de passer à l’étalage de l’enduit sur le support en parpaing de béton. À défaut de se servir d’une véritable machine à enduire, il y a de nombreux outils qui pourraient servir à étaler la terre sur le support. Avec un plantoir métallique ou une truelle, il faut appliquer la pâte de terre onctueuse sur le mur humide en 1 cm d’épaisseur. 

Après avoir laissé l’enduit sécher pendant un moment, il faudra le talocher avec une taloche en bois. Cette partie de l’opération est facultative, mais elle servira à serrer le grain et à assurer une bonne planéité du mur. L’aspect général en sera plus homogène et les vides d’air seront ainsi comblés. 

Si c’est un aspect plus rustique qui est recherché, il serait plus avisé de se servir d’une taloche en mousse. Elle aidera à faire ressortir le grain de sable contenu dans l’enduit de terre. Pour ceux qui préfèrent une surface plus lisse, une lisseuse sera nécessaire. Après avoir taloché et réglé l’aspect global de l’enduit avec la mousse, passez légèrement la lisseuse sur la surface enduite. L’outil servira à faire rentrer le grain de sable et à lui conférer l’aspect lisse recherché.

Après avoir séché, l’enduit de terre devrait être un peu rugueux au toucher. Pour aplanir les surfaces, il suffit de se servir d’une brosse de coco. En passant la brosse de coco ou tout autre outil dans le même genre sur le support, les grains de sable qui ne tiennent pas seront éliminés. La poussière se trouvant sur la surface de l’enduit en fin de réalisation aussi sera enlevée par la même occasion. 

L’enduit de terre est ainsi réalisé sur le support en parpaing de béton. Il peut être laissé tel quel si un enduit de finition fait avec de l’argile doit être passé en dessus de la terre. Par contre, si c’est le côté esthétique qui est privilégié, des outils de finition tels que la taloche mousse aideront à peaufiner la réalisation.

 

Previous post Comment se connecter à L’ENT Brest UBO ?
Next post Fabrication d’un composteur de balcon : Comment le faire soi-même ?